THÉ Et FEU

Bienvenue sur TFE. Buvons du THÉ et discutons autour du FEU. Hoşgeldiniz, sefalar getirdiniz.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Foulard et string : même combat, même fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faj
Âme Sentimentale qui se lie à l'Anatolie
Âme Sentimentale qui se lie à l'Anatolie
avatar

Masculin Nombre de messages : 5412
Age : 43
Localisation : Brüksel, Canterville
Date d'inscription : 27/04/2005

MessageSujet: Foulard et string : même combat, même fin   Mer 22 Nov - 20:10

Foulard islamique et string d'émancipation même combat et même fin

Le monde occidental est à nouveau secoué par les spasmes du voile islamique. Les déclarations de Jack Straw ministre britannique des relations avec le Parlement et ancien ministre des affaires étrangères, le 6 octobre dernier ont eu un effet de contagion en Europe. Le ministre britannique a en effet déclaré dans un entretien à la BBC-Radio qu'il « préférait » que les musulmanes britanniques ne portent pas le voile. La classe politique et intellectuelle britannique, (...)

un peu frileuse et surtout soucieuse autrefois des valeurs de tolérance Outre-Manche, demande aujourd'hui que le débat soit ouvert sur ces vêtements qui cachent totalement le visage des femmes, comme le niqab ou la burqa.

Cette interrogation n'est pas le seul fait des sociétés européennes. En Egypte, le doyen de l'université de Helwan, près du Caire, vient de relancer la polémique en bannissant récemment le niqab, voile qui ne laisse apparaître que les yeux, du foyer de sa résidence universitaire.

Le Pays Bas aussi s'interroge et le jeudi 19 octobre dernier, un débat sur l'attitude à adopter, a eu lieu au Parlement. La ministre de l'immigration et de l'intégration, Rita Verdonk, y a estimé qu'il fallait prévenir le port, dans les lieux publics, de la burqa - qui couvre intégralement le corps, y compris les yeux - tout comme celui d' "autres voiles couvrant le visage".

En Allemagne, la polémique a été relancée le 15 octobre dans l'édition dominicale du quotidien Bild par des personnalités politiques d'origine turque qui ont exhorté les femmes musulmanes vivant dans le pays à "enlever le voile" pour mieux s'intégrer à la société. "Rejoignez le monde actuel, rejoignez l'Allemagne, c'est ici que vous habitez", avait plaidé, notamment, Ekin Deligöz, une élue Verte au Bundestag. Selon une autre députée, la social-démocrate Lale Akgün, marcher dans la rue sans porter le voile n'est pas un "péché", c'est une question d' "égalité des droits" entre l'homme et la femme. Depuis, Mme Deligöz a reçu des lettres de menaces et des courriels au ton désobligeant émanant, selon elle, "à 90 % d'hommes". Plusieurs organisations représentant une vision traditionnelle de l'islam ont dénoncé cette initiative, défendue par des responsables politiques allemands.

"Je vois le voile comme un signe politique d'isolement, voire d'oppression lorsqu'il est imposé aux jeunes filles et aux femmes", a commenté la secrétaire d'Etat à l'intégration, la chrétienne-démocrate Maria Böhmer (CDU).

En Suisse, pays connu pour sa neutralité et sa tolérance, madame Micheline Calmy-Rey ministre des Affaires Etrangères, dans un entretien accordé au quotidien suisse romand Le Matin du 8 octobre dernier, invite au dialogue interreligieux et s'inquiète à quel point « le risque d'une « guerre des civilisations » est considéré comme réel et combien il tourmente » le monde occidental. Le débat sur le voile islamique cacherait-il un véritable conflit entre civilisations ou est-il tout simplement un conflit de mode ?

En France un professeur de philosophie se cache, victime de menaces de mort, pour avoir traité Mohamet de « pillard, massacreur de juifs et polygame » dans un journal. Ces propos, plus d'un siècle après, viennent rejoindre ceux de l'écrivain français Gustave Flaubert avec cependant moins de conséquence pour l'écrivain normand qui affirmait : « Je demande, au nom de l'humanité, à ce qu'on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu'on détruise La Mecque, et que l'on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme.” (1)

Tariq Ramadan, l'islamologue suisse « exilé » à Londres veut tempérer les débats et invite à replacer « certains versets du Coran dans leur contexte historique ». Pour lui, il est historique faux de vouloir opposer l'islam à l'Occident car « il y a déjà de l'islam dans la tradition occidentale et il y a déjà de l'Occident dans la tradition musulmane » ; il refuse ainsi toute approche binaire.

Simple conflit de mode ?

Difficile donc de situer et de définir la nature du conflit qui alimente tant les débats entre les deux axes du monde définit par « l'intégriste chrétien » Georges Bush le Président des USA, l'axe civilisé et l'axe du mal que représente les « barbus ». Mais pour faire simple, les femmes sont au centre de ce conflit et alimentent les fantasmes des hommes. Les premiers, l'axe de la civilisation les met en string et les autres, l'axe du mal les voilent, les uns dévoilent pendant que d'autres voilent. Le string est ainsi devenu le symbole de l'émancipation de la femme en général et de l'occidentale en particulier.

La femme émancipée, libérée de l'oppression de la banlieue dans un pays comme la France. C'est pour cette femme émancipée et libérée que la devenue célèbre association française Ni putes ni soumise se bat. Voilà donc deux mondes qui, au lieu de se côtoyer, s'affrontent ! Le monde de la femme zombie derrière son foulard et le monde de la femme émancipée avec son string. Celui-ci, il y a seulement dix ans n'était qu'un vulgaire accessoire de sex-shop, un attirail porno mais aujourd'hui il est aussi visible et agressif que le foulard. Les filles les plus émancipées du monde dit civilisé, se le disputent aux coincées les plus sages dans tous les quartiers des métropoles occidentales.

Depuis le quartier général de la future probable candidate socialiste française à la prochaine course à l'Elysée en passant par le cabinet de Jean Charest, des caves de tournantes des banlieues en feu de Paris aux hôtels de luxe en passant par les ascenseurs de nos ministères et autres parkings. Les couloirs de l'université Laval n'ont rien à envier au Bois de Boulogne à Paris au point de choquer une députée promenant sa jeune fille, quand elle aperçoit une publicité du string à un arrêt d'autobus.

Voilà comment on établit un parallèle entre le foulard et le string ! Si le premier voile, le second dévoile mais il ne faudrait peut-être pas tout dévoiler, du moins pas si vite, le foulard couvre le visage et masque la féminité tandis que le string dévoile la chair et les fesses sans masquer l'intention ! Voilà donc le monde dit civilisé qui se retrouve cul par dessus tête, pris dans son propre piège, celui de ses propres fantasmes et de ses contradictions.

Ai-je parlé de compromis ? De respect mutuel et d'intégration ? Si les intégristes musulmanes remplaçaient le foulard par le string sur la tête enquise de bonnet et les jeunes filles des quartiers bourgeois dont l'émancipation n'est plus un secret pour personne s'emparaient du foulard pour couvrir leurs fesses afin de choquer moins le regard éducateur des enseignants, des collègues, voilà enfin le monde occidental réconcilié avec ses valeurs émancipatrices, la femme se fera ainsi sa propre place et choisira toute seule comment s'habiller sans que celui-ci soit au centre de polémiques politico-religieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.parsix.ift.fr/
LeylaK
Ami Serein du Thé Ecarlate
Ami Serein du Thé Ecarlate


Nombre de messages : 382
Age : 98
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Re: Foulard et string : même combat, même fin   Jeu 23 Nov - 14:06

...


Dernière édition par LeylaK le Jeu 20 Nov - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faj
Âme Sentimentale qui se lie à l'Anatolie
Âme Sentimentale qui se lie à l'Anatolie
avatar

Masculin Nombre de messages : 5412
Age : 43
Localisation : Brüksel, Canterville
Date d'inscription : 27/04/2005

MessageSujet: Re: Foulard et string : même combat, même fin   Jeu 23 Nov - 16:09

Bonne question Clin d'oeil
Pour plusieurs raisons :
- j'en ai marre qu'on traite des personnes selon leur habit, ce qu'il y a dans la tête est plus important que ce qu'on a sur la tête (ce qui, même pour des porteuses de foulard, n'est pas évident)
- j'en ai marre de ce conformisme idiot qui consiste à se laisser influencer par la tenue des autres, autant chez les laïcs que chez les religieux
- ce qui m'énerve le plus, c'est la politiques des hommes, religieux et laïcs, qui consistent, une fois de plus, à diviser pour régner. Encore une fois, ce sont les hommes qui décident et les femmes qui sont jugées Pas cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.parsix.ift.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Foulard et string : même combat, même fin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Foulard et string : même combat, même fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WORKING WOMEN À L'ITALIENNE - Le combat pour la parité
» 59ieme soldat mort au combat en Afghanistan
» Le trop petit string du septuagénaire
» Un vrai combat...
» String

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THÉ Et FEU :: ECHANGES DE POINTS DE VUE :: Spiritualité, Traditions-
Sauter vers: