THÉ Et FEU

Bienvenue sur TFE. Buvons du THÉ et discutons autour du FEU. Hoşgeldiniz, sefalar getirdiniz.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mithraïsme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djhaidgh
Honorable Aventurier du Baklava Envoûtant
Honorable Aventurier du Baklava Envoûtant
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 02/04/2005

MessageSujet: Mithraïsme   Dim 4 Sep - 23:42

Mithra et le mithraïsme
Mithra est beaucoup plus ancien que le mithraïsme. On réserve le terme de mithraïsme au courant religieux que les mystères mithriaques ont véhiculé dans l'Empire romain du Ier au IIIe siècle de notre ère.
Mithra
De la Perse...
Divinité très anciennement révérée par les Iraniens. Au XIVè siècle avant notre ère, elle est mentionnée avec Varuna, Indra et les Nastatiya comme dieu du Mitanni. Dans la religion pré-avestique, elle fait l'office de médiateur entre le monde supérieur et lumineux et le monde inférieur et ténébreux. Mithra est le dieu du contrat. Le védique mitra signifie "ami" ou "contrat". Mithra règle le mouvement des astres et commande à la vie des hommes et à celle des rois. Il garantit l'ordre et l'organisation sociale. C'est à ce titre qu'on l'invoque dans les traités, mais aussi en considération de sa souveraineté céleste. Il s'oppose à Varuna comme le jour à la nuit ou comme ce monde à l'autre. Bienveillant, proche de l'homme, ce dieu de la lumière veille sur les justes et la justice, sur le respect des alliances et des serments qui les consacrent.



Chez les Mèdes, Mithra était considéré comme l'alter-égo d'Ahura-Mazda. Il protège la création d'Ahura Mazda, comme Anâhitâ qu'on lui accouple cultuellement; aussi Hérodote prend-il Mithra pour une déesse. A partir d'Artaxerxès II Mnémôn , les rois perses l'honorent comme dispensateur de la gloire royale, prennent Mithra à témoin de leurs serments et l'invoquent dans les combats, mais ils honorent toujours Ahura Mazda et Anâhitâ. Les rois de Perse juraient par Mithra. Le septième mois de l'année lui était consacré. Le grand roi participait personnellement à ses fêtes par des libations et des danses sacrées. Incontestablement, Mithra avait déjà au IVe siècle une place privilégiée dans la religion des Achéménides. Mais ce culte officiel n'a rien de mystérique.


Essor dans l'empire romain
Au Ier siècle av. J.-C., le mithraïsme se répand en Europe à la suite des campagnes orientales de Pompée. Ce sont les légionnaires romains qui ont importé Mithra en Italie. Les premiers témoignages de cette transplantation remontent à l'époque flavienne. En 71, Vespasien annexe la Commagène. On y recrute désormais des cohortes d'archers auxiliaires. L'installation à Carnuntum de la XVe légion Apollinaris, venue d'Orient, contribuera sans aucun doute aussi à l'expansion du mithraïsme en Pannonie et dans la vallée du Danube.

Durant le IIe siècle apr. J.-C., le mithraïsme s'implante solidement à Rome et en Italie, dans certains ports de la Méditerranée occidentale, mais surtout dans les colonies militaires, les villes de garnison, en Afrique, en Bretagne, en Gaule, sur les bords du Rhin et du Danube, à Doura-Europos. Un mithraeum fonctionnait à Memphis. À Rome, Mithra jouit de l'appui officiel à partir de Commode qui se fait initier pour complaire aux soldats, et les mithraïstes multiplient les dédicaces "pour le salut" (pro salute) de l'empereur. Dans l'entourage des Sévères, Mithra eut ses fidèles toujours plus nombreux. L'important mithraeum qui se trouve sous l'église Santa Prisca sur l'Aventin est alors en service. Si Tertullien(1) se réfère souvent au rituel des mithraïstes, pour le donner en exemple aux chrétiens, c'est que ce fils de militaire connaît leur exaltation et le rayonnement de leur doctrine dans l'Afrique proconsulaire. Au IIIe siècle, le mithraïsme concurrence dans l'armée et l'administration un christianisme en plein essor. Il faillit devenir la religion officielle de l'Empire lorsque Aurélien voulut réunifier la conscience religieuse du monde romain autour d'un culte solaire, celui de Sol inuictus, puis quand les tétrarques Dioclétien, Galère et Licinius invoquèrent Mithra comme le Fautor (c'est-à-dire le garant) de leur pouvoir(2). D'où le mot de Renan : "Si le christianisme eût été arrêté dans sa croissance par quelque maladie mortelle, le monde eût été mithriaste."

http://perso.wanadoo.fr/spqr/clio.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://philo-analysis.com
Faj
Âme Sentimentale qui se lie à l'Anatolie
Âme Sentimentale qui se lie à l'Anatolie
avatar

Masculin Nombre de messages : 5412
Age : 43
Localisation : Brüksel, Canterville
Date d'inscription : 27/04/2005

MessageSujet: Re: Mithraïsme   Lun 5 Sep - 11:41

Encore un courant spirituel qu'on a enterré :'(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.parsix.ift.fr/
 
Mithraïsme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THÉ Et FEU :: ECHANGES DE POINTS DE VUE :: Spiritualité, Traditions-
Sauter vers: